ÉDITIONS
THAMES & HUDSON


Beaux Livres
L'Univers de l'art

ART ET LITTÉRATURE



PROUST ETH
Le Musée imaginaire de Marcel Proust
Tous les tableaux de
À la recherche du temps perdu

Eric Karpeles

Volume relié, sous jaquette
352 pages
206 illustrations, dont 196 en couleurs
ISBN : 978-2-87811-326-6
34 €


Dans la presse

« Proust avait l’ambition de faire image par les mots. Eric Karpeles l’honore en mettant ses mots en images. » – Libération


« Un inventaire bien illustré des madeleines picturales qui ont nourri l'auteur de La Recherche. » – Beaux Arts


« Rien de plus passionnant que la vérité des images que nous ont laissées les hommes de génie. [...] Un livre merveilleux. » – Le Figaro Magazine


« Une plongée fascinante dans la pensée créatrice de Proust. » – La Croix


« L'auteur du présent ouvage a entrepris de confronter les passages de La Recherche où Proust évoque les tableaux et les artistes qu'il aime aux reproductions des œuvres [...]. Un beau moment de lecture. » – Connaissances des Arts


« Tel est le mérite paradoxal de ce livre : il rappelle que le seul peintre au travail ici, c’est l’écrivain. » – Le Monde


« Idée simple mais géniale : un guide iconographique exhaustif des tableaux évoqués par Proust dans À la recherche du temps perdu. » – Livres Hebdo

Présentation du livre
À la recherche du temps perdu est l’un des romans les plus profondément visuels de la littérature occidentale. Le texte de Marcel Proust abonde en références picturales : le personnage d’Elstir est directement inspiré des peintres James Whistler et Paul Helleu ; l’apparence de Bloch enfant a de nombreux points communs avec le portrait du sultan Mehmet II par Gentile Bellini ; Odette de Crécy frappe Swann par sa ressemblance avec une figure peinte à fresque par Botticelli. D’un personnage secondaire, une certaine Mme Blatin, Proust va même jusqu’à écrire que « c’est exactement le portrait de Savonarole par Fra Bartolomeo ».

De même que le jeune narrateur, à bord d’un train le menant à Balbec, ne cesse de « courir d’une fenêtre à l’autre […] pour rentoiler les fragments [de son] beau matin écarlate et versatile et en avoir une vue totale et un tableau continu », l’auteur du présent ouvrage tente de réunir dans un même volume les tableaux fugitivement évoqués et imbriqués dans la trame de ce roman émouvant, afin d’offrir pour la première fois au lecteur « une vue totale et un tableau continu ».

Toutes les œuvres du roman, qu’elles soient nommément citées ou simplement évoquées par Proust, sont ici reproduites avec, en vis-à-vis, le passage de La Recherche dans lequel elles sont mentionnées. Anges de Botticelli, courtisanes de Manet, guerriers de Mantegna et saints de Carpaccio se mêlent ainsi aux nymphéas de Monet et aux gravures de Rome par Piranèse.

Le Musée imaginaire de Marcel Proust est une référence incontournable pour tous les passionnés de Proust ainsi que pour tous ceux qui souhaiteraient aborder pour la première fois ce chef-d’œuvre de la littérature française.

L'auteur
ERIC KARPELES est peintre. Après des études au Haverford College (Philadelphie), à l'université d'Oxford ainsi qu'à la New School à New York, il a vécu quelque temps en France dans les années 1970, où il a obtenu des bourses à la Cité des Arts, à Paris, et à la Camargo Foundation, à Cassis. On lui doit notamment deux œuvres monumentales, le Sactuary Project et la Rockefeller Chapel. Karpeles écrit sur la peinture, la poésie et l'esthétique.